Dossiers de l'architecte Louis Cyprien Rousseau (1827-1906)

1 media

Déplier tous les niveaux

Cote/Cotes extrêmes

162J1-162J383

Date

1827-1906

Organisme responsable de l'accès intellectuel

Archives départementales du Jura

Biographie ou Histoire

Brève biographie de Louis Cyprien Rousseau

 

Louis Cyprien Rousseau, né le 24 octobre 1827 dans le Jura à Saint-Amour, fit ses études à l'École des Beaux-Arts de Paris (promotion 1853). Au cours de sa carrière d'architecte, il dirigea de nombreux travaux communaux dans le département du Jura et dans quelques communes limitrophes. Il fut conseiller municipal, puis maire de la ville de Lons-le-Saunier de 1884 à 1888. Il décéda à Lons-le-Saunier le 24 avril 1906.

Histoire de la conservation

Transmission du fonds jusqu'à nos jours

C'est le fonds professionnel de l'architecte, non le fonds de l'homme politique ou les archives personnelles de Louis Rousseau, qui a été donné aux Archives départementales du Jura le 24 avril 2017 par Bruno Billet, son arrière-arrière-petit-fils, lui-même architecte établi à Grenoble. Conservé alors à son agence grenobloise, ce fonds avait été partiellement reclassé par localité par Bruno Billet qui en avait dressé une liste, certes sommaire et incomplète mais qui facilita le repérage et le récolement fait sur place par M. Estavoyer et P. Guyard le 10 avril 2017 pour étayer la procédure de don et organiser au mieux le transport du fonds.

 

En dépit du nombre de dossiers présents, le fonds n'est pas exhaustif. Conservés jusqu'au décès de Louis Cyprien Rousseau dans sa maison à Lons-le-Saunier, les dossiers ont ensuite été transférés dans une maison familiale au Pont-de-la-Pyle au bord de l'Ain (actuel lac de Vouglans), puis, à une date indéterminée, dans une autre maison familiale à Alièze où ils restèrent encore plusieurs années avant d'être transférés chez le donateur dans ses locaux professionnels à Grenoble non sans une nouvelle étape chez un garde-meuble. Chaque déménagement fut l'occasion de perte ponctuelle de documents. En raison de l'humidité des locaux au Pont-de-la-Pyle, de nombreux dossiers subirent aussi de sévères dégradations et furent éliminés dans une proportion inconnue faute de pouvoir être dès lors exploitables.

Modalités d'entrées

Don de Bruno Billet, architecte à Grenoble, descendant direct de Louis Rousseau, le 17 avril 2017.

Présentation du contenu

Le fonds de 6,3 mètres linéaires, dépourvu de tout document sur la vie personnelle et politique de Louis Cyprien Rousseau, est composé de dossiers de travail de l'architecte constitués pendant sa longue carrière professionnelle (1853-1906). Ces dossiers sont d'un intérêt notable pour le département du Jura en raison des nombreux chantiers publics (mairies, écoles, fontaines) qui lui furent confiés par adjudication de marchés publics. De ce fait, ils sont une source complémentaire, voire subsidiaire en cas de lacunes, aux dossiers similaires conservés, au titre de la tutelle de la préfecture sur les actes des communes dans la sous-série 2 O des Archives départementales consacrée aux travaux communaux, ainsi qu'à ceux conservés au sein des fonds d'archives communales, la plupart déposées aux Archives du Jura (fonds classés en sous-série 5 E). Outre les chantiers publics, Louis Cyprien Rousseau dirigea également des travaux pour le compte de particuliers. Il mena aussi de nombreuses expertises, principalement dans le cadre de procédures contentieuses opposant des particuliers entre eux ou à des municipalités. Ponctuellement, l'architecte intervint dans des affaires de location immobilière (rédaction de baux, états des lieux, relations entre propriétaires et locataires), sans qu'il soit possible de préciser si cela se déroulait dans le cadre d'expertises, de contentieux, ou de services, annexes à sa fonction, rendus à certains clients privilégiés.

 

Si Louis Cyprien Rousseau exerça principalement dans le département du Jura, et plus précisément dans l'arrondissement de Lons-le-Saunier, il conduisit des chantiers dans les communes riveraines ou très proches du Jura dans les départements voisins de Saône-et-Loire et de l'Ain.

 

Certains dossiers sont antérieurs à la prise de fonction de Louis Cyprien Rousseau en 1853 et ne semblent pas contenir de documents de sa main. L'état lacunaire du fonds induit par ses mauvaises conditions de conservation ne permet malheureusement pas d'expliquer la présence de ces pièces qu'on peut toutefois supposer avoir été communiquées à l'architecte à des fins de reprise de chantiers. Les documents présents dans le dossier spécifique de la construction de l'asile public d'aliénés à Saint-Ylie (Dole), antérieures à la succession par L.-C. Rousseau au chantier ouvert avec l'architecte P. C. F. Ruffier (162 J 139-141) attestent du moins cette pratique de façon fort logique. Enfin, Louis Cyprien Rousseau réutilisant souvent ses papiers, il n'est pas rare de trouver trace de plusieurs affaires sur un même document ou au dos de courriers privés ; des renvois ont donc été faits dans l'inventaire pour signaler les dossiers concernés.

Mode de classement

Le présent inventaire est un répertoire numérique détaillé des dossiers de travail de l'architecte. Le choix a été fait de les regrouper selon les trois grands axes de son activité : les travaux publics, les travaux privés et enfin les expertises et contentieux. Pour chaque partie, le classement retenu est géographique (département du Jura puis autres départements classés par ordre alphabétique, puis communes par ordre alphabétique pour chaque département), puis chronologique : pour chaque commune les dossiers sont classés du plus ancien au plus récent, ce qui peut induire un chevauchement des dates extrêmes pour certaines cotes de dossiers. Il convient de noter que les noms des communes utilisés dans le classement étant ceux qui existaient à l'époque de l'établissement des dossiers, ils peuvent être différents des noms actuels ; des renvois ou notes indiquent les dénominations contemporaines.

Conditions d'accès

Communicable (sauf éventuel état matériel dégradé, signalé à la cote concernée.)

Conditions d'utilisation

Conformément aux clauses accompagnant le don établies le 6 octobre 2017, ce fonds est librement communicable, à l'exception de quelques pièces de dossiers en raison de leur état sanitaire et matériel. La reproduction des documents sur place en salle de lecture est également possible, de même que leur utilisation pour des expositions et autres valorisations patrimoniales.

Caractéristiques matérielles et contraintes techniques

Après le transfert du fonds aux Archives du Jura par Bruno Billet, l'état sanitaire des papiers a d'abord nécessité des actions matérielles à l'atelier de reconditionnement : premier dépoussiérage et défroissage de documents, changement des chemises et le plus souvent de boites avec report des analyses sans intervention archivistique à ce stade sinon quelques compléments au récolement fait à Grenoble.

Autre instrument de recherche

Inventaire en mode textuel

Muriel Berger, adjointe du patrimoine, Maryline Tissot, adjointe du patrimoine principal, Fonds Louis Cyporien Rousseau, architecte (1827-1926). Répertoire numérique détaillé, Montmorot, Archives départementales du Jura, 2021, 46 p.Lien vers l'inventaire au format Pdf.

Documents en relation

Principales sources complémentaires

 

Archives départementales du Jura

  • sous-série 5 E : fonds des archives centenaires communales déposées aux Archives du Jura (pour les travaux publics des communes de Champagnole et Lons-le-Saunier, il conviendra de se rapprocher des mairies, celles-ci conservant leurs archives centenaires) ;
  • sous-série 4 N : bâtiments et mobilier départementaux, architectes départementaux ;
  • sous-série 1 O, généralités sur la gestion des affaires communales : 1Op3022, dossier de demande d'inscription de l'architecte Rousseau sur la liste des architectes du département du Jura, 1854 ;
  • sous-série 2 O : contrôle financier des travaux communaux par le bureau des affaires communales de la préfecture du Jura.

Nota, en cours de réintégration en série O, Tp 1475 : un dossier de l'architecte Rousseau contenant un projet pour la construction d'un groupe scolaire à Champagnole, 1883.

 

Archives municipales de Lons

  • Elections, délibérations et tout dossier relevant de la période d'activité de Louis Rousseau comme élu à la municipalité de Lons-le-Saunier, en particulier de 1884 à 1888 où il fut maire de la commune.

 

Archives départementales de l'Ain et Saône-et-Loire

  • sous-série E-dépôt : archives communales déposées ;
  • sous-série 4 N : immeubles et bâtiments départementaux ;
  • sous-série 1 et 2 O : dossiers de contrôle de l'administration et des travaux communaux par la préfecture.

 

 

 

Bibliographie

Bibliographie sommaire
  • Jean Brelot et Gustave Bernard Duhem, Histoire de Lons-le-Saunier, 1957.
  • Vincent Claustre, Contribution à un dictionnaire des architectes jurassiens ou ayant exercé dans le département du Jura au XIXe siècle, 2020.
  • Marie-Paule Renaud, Dictionnaire des architectes de Franche-Comté, 2018.
  • Max Roche et Michel Vernus, Dictionnaire biographique du département du Jura, 1996.

Cote/Cotes extrêmes

162J1-189

Mode de classement

Les dossiers de travaux publics et privés sont constitués essentiellement de devis explicatifs et estimatifs, de correspondance, de notes, croquis et plans. Dans les dossiers de travaux publics communaux les plus complets, la typologie documentaire rencontrée peut être beaucoup plus étendue.

Afin de fluidifier la lecture de l'inventaire, la description des dossiers se concentre sur la localisation et la nature des chantiers. On donne ci-dessous, une fois pour toute, le détail des pièces (la typologie) qu'un dossier est susceptible de contenir en fonction des phases du chantier : projet matériel et financier proposé, choix du projet, exécution des travaux, paiement, contentieux éventuel.

  • cahier des charges, plans et avant-métré du maître d'ouvrage public ;
  • devis détaillé estimatif et descriptif des travaux avec exposé, avant-métré et métré des travaux ; devis supplémentaire ;
  • plan de commune ou de parcelles extraits du cadastre ;
  • croquis ; plans de construction (sol et élévation, coupe et façade), de maçonnerie, parfois de détails architecturaux (plan sur papier, calque[1] ou toile), au crayon à papier ou encre ;
  • catalogues généraux d'instruments, de mobilier et de matériel scolaires, et des fiches produits ;
  • délibérations du conseil municipal ;
  • procès-verbal d'adjudication publique de travaux communaux ;
  • délibération du Conseil départemental des bâtiments civils (notamment lors de restauration de bâtiments) ;
  • état des honoraires dus à l'architecte pour la confection de plans et devis ;
  • correspondance concernant le suivi et l'avancement des travaux, note d'exécution des travaux.
  • réclamations, devis supplémentaires, mémoires et notes d'architecte ;
  • état des travaux exécutés ;
  • factures de marchandises ;
  • procès-verbal de reconnaissance et réception provisoire et définitive des travaux état des honoraires dus à l'architecte pour le suivi des travaux ;
  • certificat de paiement d'acomptes et de paiement définitif.

 

Conditions d'accès

(Du fait de la fragilité du support calque et des mauvaises conditions de conservation originelles, quelques plans et croquis sont non communicables.)

Cote/Cotes extrêmes

162J1-165

Beffia. - Reconstruction de la toiture et réparations à l'école mixte.

Cote/Cotes extrêmes

162J9

Date

1897-1902

Documents en relation

Présence des documents suivants : agrandissement de l'église par construction de deux chapelles (1873-1896) dans le dossier de Moutonne et Beffia (voir 162 J 99) ; notes d'adjudication des travaux des fontaines (1883) dans le dossier de Charézier (voir 162 J 23). 

Présence de notes d'adjudication commune (1900) dans le dossier de construction de fontaines à Cressia (voir 162 J 46).