Rechercher la fiche matricule militaire d'un aïeul

 

Les recherches de conscrits jurassiens dans les registres matricules militaires du Jura (et du Doubs)

 

Conscrits du 144e RI à l’entrée de la caserne Michel, Lons-le-Saunier

(Arch. dép. Jura, 26Fi40)

 

 

Les registres des états signalétiques et de services des conscrits de l’armée sont tenus à partir de 1867 (garde mobile et contingent) et surtout 1872 par l'administration militaire, ce jusqu'à la suppression du service national en 1997.


Les principaux points à savoir avant de commencer une recherche

 

Où ?

Le bureau de recrutement dans lequel se présente le futur militaire n'est pas forcément celui de son lieu de naissance. Il s'agit souvent de son lieu de résidence à l'âge du conseil de révision.

 

Quand ?

Les jeunes hommes déclarés aptes au service font l'objet, lors de leur recrutement, de la rédaction d'une fiche matricule, dotée d'un numéro, ouverte l'année (appelée classe) de leurs 20 ans, même s'ils se sont engagés avant cette date anniversaire.

 

Comment ?

Si vous ne connaissez pas le numéro de matricule de votre aïeul ou du militaire que vous cherchez, il convient de le chercher dans la table de la classe qui lui correspond.


Bon à savoir !

 

Ne figurent dans les registres matricules que les fiches de conscrits déclarés aptes au service militaire ; les jeunes hommes réformés à l’issue du Conseil cantonal de révision n’apparaissent pas dans ces registres. On retrouve leur nom, leur signalement et le motif de leur réforme ou exemption au procès-verbaux du conseil de révision de leur classe d’âge tenu dans le canton où ils sont nés ou dans lequel ils ont leur résidence. Ces procès-verbaux sont conservés aux Archives départementales du Jura reliés par année et canton ; ils ne sont pas numérisés.

 

Les hommes étrangers qui ont obtenu leur naturalisation sont inscrits à la fin de la table alphabétique du bureau de recrutement de leur lieu de résidence dressée l’année correspondant à leur classe d’âge ; ils peuvent ainsi être mobilisés par classe d’âge en même temps que les Français de souche.

 


 

Une particularité régionale à connaître !

 

Un bureau de recrutement militaire est établi à Lons-le-Saunier. Mais, de 1875 à 1928 inclus, en Franche-Comté, les circonscriptions militaires ne correspondirent pas tout à fait aux limites départementales. En application de la circulaire ministérielle du 23 janvier 1875, les conscrits des cantons de Chaussin, Chemin, Dampierre, Dole, Gendrey, Montmirey-le-Château et Rochefort-sur-Nenon, tous situés au nord du Jura et à la frontière avec le Doubs, furent ainsi recrutés par le bureau siégeant à Besançon.

 

Ce fait complique la recherche des fiches matricules de ces conscrits et des tables recensant leur matricule, car ces deux types de volume sont aujourd’hui partagés entre les Archives départementales du Jura et du Doubs, et la mesure de 1875 s’est appliquée rétroactivement sur les registres de 1872, 1873 et 1874.

 

 

Conséquence pour la recherche : constitution et conservation des registres et des tables

 

 

Fiches matricules

 

Les fiches matricules des conscrits des cantons de Chaussin, Chemin, Dampierre, Dole, Gendrey, Montmirey-le Château et Rochefort-sur-Nenon de 1873 à 1928 inclus sont rassemblées dans des registres annuels du bureau dénommé Besançon-Lons, provenant du bureau de recrutement de Besançon. Ces registres sont conservés :

 

aux Archives départementales du Doubs de 1873 à 1901 (originaux consultables sur place à Besançon de 1873 à 1886 ; consultables en ligne sur le portail des Archives du Doubs de 1887 à 1901).

http://recherche-archives.doubs.fr/ark:/25993/a011395326700r6YuDo

 

aux Archives départementales du Jura de 1902 à 1928 (tous numérisés, consultable sur le portail des Archives du Jura de 1902 à 1921 ; consultables en salle de lecture de 1922 à 1928).

 

Nota sur l’effet de la rétroactivité de la décision ministérielle de 1875 : le registre unique (table et fiches matricules succinctes) de 1872 conservé aux Archives du Jura porte la mention de la séparation des cantons susdits par la circulaire de 1875 ; mais, même si les noms des conscrits concernés sont barrés, ceux-ci sont portés effectivement au registre avec leur fiche succincte. En revanche, dès 1873 et 1874, ces conscrits ne figurent plus sur le registre annuel de Lons.

 

 

Les fiches matricules des conscrits de tous les autres cantons du Jura depuis 1867, et, à partir de 1929, les fiches des conscrits des cantons qui avaient été séparés de Lons en 1875, sont rassemblés dans des registres matricules du seul bureau de Lons-le-Saunier.

 

Ils sont conservés aux Archives départementales du Jura (tous numérisés, consultables sur le portail des Archives du Jura de 1902 à 1921 ; consultables sous condition en salle de lecture de à partir de 1922).

 

 

Tables alphabétiques

 

La table alphabétique des conscrits des classes 1867 à 1875 du bureau de Lons figure en fin de volume du ou des registres matricules des mêmes classes. Elle ne forme pas un volume indépendant.

 

Les conscrits des cantons de Chaussin, Chemin, Dampierre, Dole, Gendrey, Montmirey-le Château et Rochefort-sur-Nenon de 1873 à 1928 inclus figurent dans les tables générales du bureau de recrutement militaire de Besançon.

 

Ces tables générales sont conservées et consultables aux Archives départementales du Doubs sur leur portail internet http://recherche-archives.doubs.fr/ark:/25993/a011395326700r6YuDo.

 

Cependant, de 1903 à 1928 inclus, l’administration militaire a dactylographié une table alphabétique annuelle de ces conscrits jurassiens de Besançon à partir de chaque table alphabétique générale annuelle du bureau de recrutement de Besançon. Ces extraits ont été reliés à la fin de chaque table alphabétique du bureau de recrutement de Lons-le-Saunier de la période.

 

Ces extraits dactylographiés sont donc conservés dans les tables du bureau de Lons aux Archives du Jura et sont consultables sur le présent portail. Ils ne sont toutefois pas sans comporter des erreurs de copie et des omissions, rendant parfois nécessaire le recours aux tables générales de Besançon aux Archives du Doubs.

 

 

Attention : pour une raison inconnue, ces tables dactylographiées n’existent pas à la fin des tables du bureau de Lons pour les années 1902, 1907, 1909 à 1916 inclus.

Il est absolument nécessaire, pour ces classes, de consulter les tables alphabétiques générales du bureau de recrutement de Besançon sur le portail des Archives départementales du Doubs pour y relever le numéro de matricule des conscrits recherchés, puis de consulter sur le présent portail des Archives du Jura le(s) registre(s) du bureau dénommé Besançon-Lons concerné(s).

 

Tous les conscrits de tous les autres cantons depuis 1867, et à partir de 1929, les conscrits des cantons qui avaient été séparés de Lons en 1875, sont recensés sur les tables alphabétiques annuelles du bureau de recrutement de Lons.

 

Ces tables sont consultables sur le présent portail de 1867 à 1938 (au-delà, sur originaux).

 


 

Consultation en ligne et en salle de lecture des registres et des tables conservés aux Archives du Jura

 

Les registres des fiches matricules des classes du bureau de recrutement de Lons-le-Saunier de 1867 à 1921, et de celui dénommé « Besançon-Lons » de 1902 à 1921, numérisés, sont consultables sur le présent portail des Archives départementales du Jura, conformément à la dérogation générale donnée par la Cnil qui en autorise la diffusion en ligne dans le contexte des commémorations nationales de la Première Guerre mondiale.

 

Les tables de 1867 à 1938 sont toutes consultables en ligne sur notre présent portail.

 

Les registres des fiches matricules des années 1922 à 1940 sont consultables uniquement en salle de lecture des Archives sous les conditions suivantes contenues dans la note AD/DEP 3153 des Archives de France du 23 juin 1995 : être un descendant de la personne recherchée (sur présentation de justificatifs de parenté, accès à une fiche précise que fournira le président de salle) ; faire une étude systématique à caractère statistique, sociologique, historique, qui nécessite de recenser et d’examiner un certain nombre de fiches de conscrits (sur présentation du motif et du cadre de la recherche, dénomination des classes concernées ou liste préalable de personnes, consultation sur microfilm, ou ordinateur si disponible).

 

Pour faire votre recherche, il convient d’utiliser le formulaire spécifique Registres matricules militaires

 

Archives départementales du Jura, octobre 2016©