La langue des actes - notions de latin

 

 

Le latin est employé généralement pour l’ensemble des

 

registres jusqu’au début du XVIIIe siècle.

 

 

 

La difficulté n’est pas grande : ce sont toujours les mêmes formules qui reviennent. Voici un aperçu des principaux termes usités ; nous donnons également l’abréviation usuelle de certains de ces mots ou expressions, sources premières d’obstacles.


Les types d’actes

 

Le baptême : pater, le père ; mater, la mère ; filius, le fils ; filia, la fille ; patrinus, le parrain ; matrina, la marraine ; susceptores, le parrain et la marraine ; quem susceperunt X et Y, dont X et Y furent les parrain et marraine ; baptus, baptizatus, baptisé.

 

Le mariage : conjux, l’époux, l’épouse ; conjugis, de l’époux, de l’épouse ; conjugum : des époux ; uxor, l’épouse ; uxorem ducere, prendre pour épouse ; matrimonium, le mariage ; promissis denuntiationibus, après la publication des bans ; in facie sanctae Ecclesie : devant la sainte Église ; servata C.T. foa (servata Concilii Tridentini forma, suivant le rite imposé par le concile de Trente ; testes, les témoins ; testibus pbus (testibus presentibus), en présence des témoins ; magister, maître.

 

La sépulture : aam Deo reddidit (animam Deo reddidit), il rendit son âme à Dieu ; aetatis 60 annorum, âgé(e) de 60 ans ; circa, circiter, plus minus, d’environ.


Les mentions de date

 

Les mois

 mensis januarii  (du mois de) janvier
 mensis februarii  (du mois de) février
 mensis martii  (du mois de) mars
 mensis aprilis  (du mois de) avril
 mensis maii  (du mois de) mai
 mensis junii  (du mois de) juin
 mensis julii  (du mois de) juillet
 mensis augusti  (du mois de) août
 mensis septembris  (du mois de) septembre
 mensis octobris  (du mois de) octobre
 mensis novembris   (du mois de) novembre
 mensis decembris  (du mois de) décembre

 

 

Les jours

die prima 1er
die secunda 2
die tertia 3
die quarta 4
die quinta 5
die sexta 6
die septima 7
die octava 8
die nona 9
die decima 10
die undecima 11
die duodecima 12
die decima tertia 13
die decima quarta 14
die decima quinta 15
die decima sexta 16
die decima septima 17
die decima octava 18
die decima nona 19
die vigesima 20
die vigesima prima 21
die vigesima secunda 22
die vigesima tertia 23
die vigesima quarta 24
die vigesima quinta 25
die vigesima sexta 26
die vigesima septima 27
die vigesima octava 28
die vigesima nona 29
die trigesima 30
die trigesima prima 31

 

 

Le millésime (année)

 mi mo (millesimo) le millième
quingentesimo 500e
sexcentesimo 600e
septingentesimo 700e
  decimo 10e
vigesimo 20e
trigesimo 30e
quadragesimo 40e
quinquagesimo 50e
 sexagesimo 60e
 septuagesimo 70e
 octogesimo 80e
nonagesimo 90e

 

 

 

Exemple : baptizatus est die vigesima quarta mensis aprilis anno Domini millesimo sexcentesimo septuagesimo secundo, « il a été baptisé le 24 avril de l’an du Seigneur 1672 ».

 

Détermination du jour : les registres paroissiaux ne donnent pas l’indication du jour de la semaine correspondant à une date donnée. Pour le connaître, on utilisera le calendrier perpétuel Morel fourni par N. HEZELLES et N. VIGIER, La généalogie : le manuel de l’amateur, Paris, Hachette, 1979, p. 212-216 (ADJ, 8° G 0365).

On sera attentif au fait que les mentions d’âge des personnes n’ont pas du tout la même précision que de nos jours. Lorsque de telles mentions sont utilisées à partir d’un document pour rechercher d’autres actes, il faudra toujours compter avec une marge d’erreur, conséquence concrète d’un fait plus large d’histoire des mentalités, qui touche à toute sorte de mesures.


Les mentions de lieu

 

Eiusdem loci, du même endroit.

In pago de, dans le village de.


Indications bibliographiques

 

On consultera un manuel commode pour l’étude du latin médiéval :

 

- GOULLET (Monique) et PARISSE (Michel), Apprendre le latin médiéval. Manuel pour grands commençants, Paris, Picard, 1999, 216 p. (usuel de la salle de lecture).

 

Et, adoptant un point de vue très pratique et donnant une bibliographie :

 

- FREYBURGER (Gérard), Guide pour lecteurs peu latinistes des registres paroissiaux. Publications des Archives de la Ville de Mulhouse, nouvelle série n° 6, Mulhouse, Archives communales, 1989, 22 p. multigraphiées (ADJ, Br 3303).

 

Quelques lexiques et dictionnaires sont d’utilité courante :

 

- ARCHASSAL (Pierre-Valéry), Mémento de paléographie généalogie, Paris, Brocéliande, 2000, 63 p. (usuel de la salle de lecture).

 

- NIERMEYER (J.F.), Mediae latinitatis lexicon minus, Leiden, E.J. Brill, 1976, XIX-78 p. et XVI-1138 p. (ADJ, 4° G 142/1 et 2).

 

- GAFFIOT (Félix) FLOBERT Pierre, Le Grand Gaffiot, Dictionnaire latin-français, Paris, Hachette, 2000, XLI-1766 p. (usuel de la salle de lecture) Concerne le latin classique.

 

- PARISSE (Michel), Lexique latin-français. Antiquité et Moyen Âge, Picard, Paris, 2006, 727 p. (usuel de la salle de lecture).

 

- DU CANGE (Charles du Fresne, sieur), Glossarium ad scriptores mediae et infimae latinitatis, Paris, C. Osmont, 1733-1736, 6 tomes (ADJ, F° 18/1 à 6) Fondamental pour le latin médiéval.

 

- Dictionnaire universel françois et latin, vulgairement appelé dictionnaire de Trévoux. Genève, Slatkine reprints, 2002, 8 vol. (ADJ, 4° G 1610/1-8).

 


Exemple d'actes en latin :

 

Reproductions, transcriptions et traductions d’actes tirés de registres paroissiaux en latin (baptême, mariage, sépulture)

 

Acte de baptême (registre paroissial de La Châtelaine, 16 juin 1625 ; ADJ, 5E 362/2)

 

Transcription

Claudius filius Joannis Amiet, de la Chastelenne, et Isabell[ell]a Gauzin eius uxoris, baptizatus fuit die decima sexta mensis Junii anno millesimo sexcentesimo vigesimo quinto, cujus patrinus fuit Claudius Menestrier, presbiter, curatus loci de la Chastelenne ; matrina vero Stefana Michiel de la Chastelenne.

 

Traduction

Claude, fils de Jean Amiet, de la Chastelenne, et d’Isabelle Gauzin son épouse, fut baptisé le 16 juin 1625. Son parrain fut Claude Menestrier, prêtre, curé de la Chastelenne ; sa marraine fut Stéphane Michiel, de la Chastelenne.

 

 

 

Acte de mariage (registre paroissial de La Châtelaine, 10 février 1632 ; ADJ, 5E 362/2)

 

Transcription

Claudius Billet, filius defuncti Adam Billet des Planches, duxit uxorem Claudiam filiam Claudii Bargier, de la Chastelenne, die decima mensis Februarii, anno Domini millesimo sexcentesimo trigesimo secundo. Presentibus ad id Jacquobus Billet, Claudius Bargier et Claudius Chaserand loci des Planches.

 

Traduction

Claude Billet, fils de feu Adam Billet, des Planches, a épousé Claudia, fille de Claude Bargier, de la Chastelenne, le dix février 1632 [littéralement le dixième jour de février, en l’année du Seigneur mille six cent trente-deux]. Étaient présents Jacques Billet, Claude Bargier et Claude Chaserand, des Planches.

 

 

 

Acte de sépulture (registre paroissial de Sarrogna, 28 octobre 1718 ; ADJ, 5 E 41/21)

 

 

Transcription

Anno Domini 1718, die vero 28 octobris, Elizabeth Payot, aetatis 32 annorum, in domo sua animam Deo reddidit in communione Ecclesie, cujus corpus sepultum fuit in cemeterio de Sarrogna, presentibus Joachim Morel et Petro Marmillon.

 

Traduction

Le 28 octobre 1718, Elisabeth Payot, âgée de 32 ans, rendit, dans sa maison, son âme à Dieu, dans la communion de l’Église. Son corps fut enseveli dans le cimetière de Sarrogna, en présence de Joachim Morel et de Pierre Marmillon.